Petites histoires & anecdotes de voyage

1417772278
Le Vadrouilleur met un peu de couleur devant les navires Soviétiques

En ces temps fort maussades annonçant à n'en point douter la venue imminente de "Bonhomme Hiver", Hîldebert aperçut au loin un tout petit coin de ciel bleu laissant filtrer quelques maigres rays de soleil...

Suivant cette piste inespérée, il arriva bientost dans un très grand port & en fut tout de go amplement réjouit, car il aime beaucoup les contrées maritimes.

Son fidèle Vadrouilleur, ayant hâte de se dégourdir les rayons au soleil, le mena de rechef es quais, où il vit une industrieuse fourmilière toute affairée à la construction de gigantesques navires.

Mais il resta fort pantois en découvrant que Hélios montrait de son doigt majestueux trois sombres navires guerriers tout de gris vêtus, étrangement harnachés, et Soviets de surcroît... Deux d'entre eux terminent leur habillage, le troisième surveillant du coin de l'oeil !

Saint Nazaire, fils de sainte Perpétue, doit se retourner dans sa tombe en voyant pareil spectacle !

Mesmement, à quelques encâblures de là, siet un immense portique "d'argent & de gueules" sous lequel commence à poindre autre monstre de métail, dequoy Hildebert et son fidèle Vadrouilleur viendront en son temps le voir barboter si un jour il advient...

1415119577
Le Vadrouilleur garé sur les estacades du port

De passage en contrée Normande, par delà les hautes falaises crayeuses, Hîldebert fit halte ce iour d'huy en bord de Manche dans cette bonne ville de Fécamp, ancienne capitale du Duché de Normandie,  et grand port morutier bien connu de fort longue date.

Cela dit, de morues aquatiques n'avons point vues mais bref...

Pour dire quelque histoire, c'est en 1067 qu'un certain duc nommé Guillaume Le Conquérant, dit "le bâtard" (avons ouïe dire qu'il avait sang Viking en veine), fête sa victoire de Hastings (c'est juste en face...) au Palais de Fécamp.

Mais il est aussi en ce havre un autre palais d'un bel intérêt, le palais Bénédictine, construit à la fin du XIXe siècle pour Alexandre-Prosper Le Grand, négociant en spiritueux, ce brave homme a fait fortune en inventant la fameuse liqueur "Bénédictine"...

Paix à son âme, buvons à sa mémoire !

1413967049
Ysembert colporteur médiéval

Il fut un temps il y a bien longtemps, Ysembert, connu pour être le grand ancêtre d'Hîldebert, avait comme associé vadrouilleur un âne.

Celui-ci parait-t-il se nommait "Bugarach", drôle de nom pour un âne n'est-il point ?...

Toujours est-il que c'est avec ce fidèle compagnon qu'il avait coutume de mettre le chemin sous ses pieds, allant par monts & par vaux, au gré des quatre vents.

C'est ainsi qu'il parcourut le monde, allant de bourgs en villages, de campagnes en châteaux, offrant au bon peuple & à maint seigneurs nombre de merveilles glanées tout au long de ses voyages.

- 1 - - 2 -

Créé par l'Atelier du Château